Mai à octobre 2004


Art grandeur nature

Parc de la Courneuve

P Pour "Art grandeur nature", Pascal Colrat choisit de présenter les images "à l'état brut" associant une illustration d'un animal, ou d'un objet familier, à un texte manuscrit lançant des avis de recherche. Leur mise en image volontairement maladroite peut renvoyer au monde de l'enfance, à ses parties de cache-cache, à son innocence. Dans la simplicité et la fausse évidence, il invite à s'approprier les images. Et par l'aspect familier, le coté artisanal et non professionnel, il s'introduit dans le quotidien. Ces petites annonces, en général diffusées auprès des commerçants du quartier ou encore scotchées sur les réverbères, prennent dan le parc la forme d'une campagne pubicitaire de grande échelle, mettant en évidence l'interêt de Pascal Colrat pour la démultiplication de l'image et son implication dans le contexte urbain.

extrait de "Art grandeur nature 2004"
éditions synesthésie