Août / septembre 2006


Los Angeles

Maison Folie N°6 du Parc de la Villette, à Paris

Installation visuelle de Pascal Colrat - extraits.

Après avoir présenté son travail sur la Biélorussie à Beaubourg en 2002, Pascal Colrat décide de donner une suite à cette oeuvre qui met en exergue l'aspect souterrain d'une des dernières dictatures post communistes. Choisissant la ville, selon lui, la plus opposée à Minsk, Los Angeles, il obtient la Villa Médicis Hors les Murs et part plus de six mois en Californie, arpenter cette ville du tout à l'image où réalité et fiction se mêlent, paroxysmiques.
Los Angeles, avec ses 180 kilomètres nord-sud, ses 18 millions d'habitants et ses trois langues parlées (anglais, espagnol, coréen) est une ville profondément futuriste, sorte de gigantesque laboratoire du cosmopolitisme sur-urbanisé, surdimensionné.
Pascal Colrat s'est donc laissé dérivé dans cette mégapole incroyable où l'on croise Johnny Deep et Clint Eastwood aussi bien que les ombres grises qui hantent les trottoirs de la ville. Captant cette lutte vitale contre une solitude individuelle absolue, et reprenant la forme du dyptique qu'il affectionne, il nous entraîne dans les rues sans fin du village de Notre Dame la Reine des Anges de la Porcioncule.